Chimiothérapie d’association et chirurgie dans le traitement de jeunes patients porteurs d’une tumeur de Wilms

Titre officiel

Traitement chez des patients porteurs d’une tumeur de Wilms bilatérale, multicentrique ou unilatérale à prédisposition bilatérale

Sommaire:

JUSTIFICATION : Les médicaments utilisés dans la chimiothérapie agissent de différentes façons pour arrêter la multiplication des cellules tumorales, soit en les tuant soit en les empêchant de se diviser. L’administration de plus d’un médicament (chimiothérapie d’association) pourrait permettre de tuer un plus grand nombre de cellules tumorales. L’administration d’une chimiothérapie d’association avant la chirurgie peut réduire la taille de la tumeur et l’étendue de tissu normal à retirer. Son administration après la chirurgie pourrait permettre de tuer les cellules tumorales restantes.

BUT : Cet essai clinique de phase III a pour but de déterminer l’efficacité de la chimiothérapie d’association et de la chirurgie dans le traitement de jeunes patients porteurs d’une tumeur de Wilms.

Description de l'essai

Critères d’évaluation primaires :

  • Survie sans événement à 4 ans.
  • Prévention de la résection complète d’au moins un rein chez 50 % des patients porteurs d’une tumeur de Wilms bilatérale (TWB).
  • Efficacité de la chimiothérapie dans la préservation des unités rénales et la prévention du développement d’une tumeur de Wilms chez des patients présentant des restes néphrogéniques périlobaires hyperplasiques diffus.
  • Facilitation de la néphrectomie partielle au lieu de la néphrectomie totale chez 25 % des patients porteurs d’une tumeur de Wilms unilatérale.
  • Pourcentage de patients porteurs d’une TWB soumis à un traitement chirurgical définitif à la semaine 12.

OBJECTIFS :

  • Améliorer à 73 % la survie sans événement à 4 ans chez les jeunes patients porteurs d’une TWB traités par une chimiothérapie d’induction, une chirurgie et une chimiothérapie postopératoire.
  • Prévenir la résection complète d’au moins un rein chez 50 % des patients atteints d’une TWB au moyen d’une chimiothérapie d’induction préopératoire par le sulfate de vincristine, la dactinomycine et le chlorhydrate de doxorubicine.
  • Évaluer l’efficacité de la chimiothérapie dans la préservation des unités rénales et la prévention du développement d’une tumeur de Wilms chez des patients présentant des restes néphrogéniques périlobaires hyperplasiques diffus.
  • Faciliter la néphrectomie partielle au lieu de la néphrectomie totale chez 25 % des patients atteints d’une tumeur de Wilms unilatérale et d’aniridie, du syndrome de Beckwith‑Wiedemann, d’hémihypertrophie ou d’autres syndromes de croissance excessive au moyen d’une chimiothérapie d’induction préopératoire par le sulfate de vincristine et la dactinomycine.
  • Faire en sorte que 75 % des patients porteurs d’une TWB subissent un traitement chirurgical définitif dans les 12 semaines suivant le début de la chimiothérapie d’induction préopératoire.

APERÇU :

Il s’agit d’une étude multicentrique.

  • Chimiothérapie préopératoire : Les patients reçoivent une chimiothérapie préopératoire selon les caractéristiques histologiques et le stade de la tumeur.
  • Schéma VAD (tumeur de Wilms bilatérale [TWB] de stade I à IV présentant des caractéristiques histologiques favorables à la biopsie ou n’ayant pas fait l’objet d’une biopsie préopératoire; TWB de stade I à III avec anaplasie focale; TWB de stade I avec anaplasie diffuse; ou tumeur de Wilms [TW] unilatérale de stade III ou IV à risque élevé avec restes néphrogéniques sur le rein controlatéral ou syndrome de prédisposition) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine par voie intraveineuse (IV) les jours 1, 8, 15, 22, 29 et 36 (semaines 1 à 6), de la dactinomycine IV et du chlorhydrate de doxorubicine IV pendant 15 à 120 minutes les jours 1 et 22 (semaines 1 et 4).
  • Schéma UH-1 révisé (TWB de stade IV avec anaplasie focale; TWB de stade II à IV avec anaplasie diffuse; ou tumeur rhabdoïde maligne du rein de stade I à IV) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV les jours 1, 8 et 15 (semaines 1 à 3), du chlorhydrate de doxorubicine IV pendant 15 à 120 minutes le jour 1 (semaine 1),  de la cyclophosphamide IV pendant 1 heure le jour 1 et les jours 22 à 25 (semaines 1 et 4), du carboplatine IV pendant 1 heure le jour 22 (semaine 4) et du phosphate d’étoposide IV pendant 1 heure les jours 22 à 25 (semaine 4).
  • Schéma EE-4A (tumeur de Wilms unilatérale de stade I ou II, à risque élevé, avec restes néphrogéniques sur le rein controlatéral ou syndrome de prédisposition ou restes néphrogéniques périlobaires hyperplasiques diffus [RNPHD]) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 1, 8, 15, 22, 29 et 36 (semaines 1 à 6) et de la dactinomycine IV pendant 1 à 5 minutes les jours 1 et 22 (semaines 1 et 4). Les patients sont évalués à la semaine 6. Si une néphrectomie partielle est réalisable, les patients subissent une chirurgie définitive suivie d’un traitement postopératoire. Si la néphrectomie partielle est impossible, les patients reçoivent une chimiothérapie additionnelle (décrite ci-dessus avec le même schéma ou un schéma différent) suivie d’une chirurgie définitive à la semaine 12 et d’un traitement postopératoire OU les patients reçoivent un schéma chimiothérapeutique différent.
  • Traitement postopératoire : Les patients reçoivent un traitement postopératoire selon les caractéristiques histologiques après la chimiothérapie préopératoire et selon le risque le plus élevé attribué pour un des reins.
  • Schéma EE-4A (TWB avec résection complète de toutes les tumeurs macroscopiques au moment du diagnostic, présentant des caractéristiques histologiques favorables [stade I ou II]; TWB avec réponse complète à l’imagerie après 6 semaines de chimiothérapie préopératoire; TWB de stade I ou II complètement nécrosée; TWB de stade I à risque intermédiaire; TW unilatérale de stade I ou II avec réponse complète à l’imagerie après 6 à 12 semaines de chimiothérapie préopératoire; TW unilatérale de stade I ou II complètement nécrosée; ou TW unilatérale de stade I ou II à risque intermédiaire) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 43, 50, 57, 64, 85, 106 et 127 (semaines 7 à 10, 13, 16 et 19) et de la dactinomycine IV pendant 1 à 5 minutes les jours 43, 64, 85, 106 et 127 (semaines 7, 10, 13, 16 et 19).
  • Schéma DD-4A (TWB de stade II à risque intermédiaire; TWB de stade I à prédominance blastémateuse; ou TW unilatérale de stade I à prédominance blastémateuse) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 1, 8, 15, 22, 29 et 36 (semaines 1 à 6), de la dactinomycine IV pendant 1 à 5 minutes le jour 1 (semaine 1) et du chlorhydrate de doxorubicine IV pendant 15 à 120 minutes le jour 22 (semaine 4). Ils reçoivent ensuite du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 43, 50, 57, 64, 85, 106, 127, 148 et 169 (semaines 7 à 10, 13, 16, 19, 22 et 25), de la dactinomycine IV pendant 1 à 5 minutes les jours 43, 85, 127 et 169 (semaines 7, 13, 19 et 25) et du chlorhydrate de doxorubicine pendant 15 à 120 minutes les jours 63, 106 et 148 (semaines 10, 16 et 22). Certains patients peuvent également recevoir une radiothérapie.
  • Schéma DD-4A et radiothérapie (TWB avec résection complète de toutes les tumeurs macroscopiques au moment du diagnostic, présentant des caractéristiques histologiques favorables [stade III ou IV]; TWB de stade III ou IV complètement nécrosée; TWB de stade III ou IV à risque intermédiaire; TWB de stade I avec anaplasie diffuse; TWB de stade I à III avec anaplasie focale; TW unilatérale de stade I avec anaplasie diffuse; TW unilatérale de stade I avec anaplasie focale; ou TW unilatérale de stade III ou IV à risque intermédiaire) : Les patients reçoivent le même schéma DD-4A que précédemment. Ils reçoivent également une radiothérapie concomitante.
  • Schéma I (TWB de stade II à prédominance blastémateuse ou TW unilatérale de stade II à prédominance blastémateuse) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 43, 50, 57, 71, 78, 85, 92, 127 et 169 (semaines 7 à 9, 11 à 14, 19 et 25), du chlorhydrate de doxorubicine IV pendant 15 à 120 minutes les jours 43, 85, 127 et 169 (semaines 7, 13, 19 et 25), de la cyclophosphamide IV pendant 15 à 30 minutes les jours 43, 64, 85, 106, 127, 148 et 169 (semaines 7, 10, 13, 16, 19, 22 et 25) et du phosphate d’étoposide IV pendant 1 heure les jours 64, 106 et 148 (semaines 10, 16 et 22).
  • Schéma I et radiothérapie (TWB de stade III ou IV à prédominance blastémateuse ou TW unilatérale de stade III ou IV à prédominance blastémateuse) : Les patients reçoivent le même schéma I que précédemment. Ils reçoivent également une radiothérapie concomitante.
  • Schéma UH-1 révisé et radiothérapie (TWB de stade IV avec anaplasie focale; TWB de stade II à IV avec anaplasie diffuse; TW unilatérale de stade IV avec anaplasie focale; TW unilatérale de stade II à IV avec anaplasie diffuse; et tumeur rhabdoïde maligne du rein de stade I à IV; ou RNPHD avec anaplasie) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 64, 71, 78, 85, 92, 99, 148, 155, 162, 190, 197 et 204 (semaines 10 à 15, 22 à 24 et 28 à 30), du chlorhydrate de doxorubicine IV pendant 15 à 120 minutes les jours 64, 85, 148 et 190 (semaines 10, 13, 22 et 28), de la cyclophosphamide IV pendant 15 à 30 minutes les jours 43 à 46, 64, 85, 106 à 109, 127 à 130, 148, 169 à 172 et 190 (semaines 7, 10, 13, 16, 19, 22, 25 et 28), du carboplatine IV pendant 1 heure les jours 43, 106, 127 et 169 (semaines 7, 16, 19 et 25) et du phosphate d’étoposide IV pendant 1 heure les jours 43 à 46, 106 à 109, 127 à 130 et 169 à 172 (semaines 7, 16, 19 et 25). Les patients reçoivent également une radiothérapie.
  • Schéma VAD (RNPHD avec une TW présentant des caractéristiques histologiques favorables et des éléments viables) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine IV pendant 1 minute les jours 43, 50, 57, 64, 71 et 78 (semaines 7 à 12), de la dactinomycine IV pendant 1 à 5 minutes et du chlorhydrate de doxorubicine IV pendant 15 à 120 minutes les jours 43 et 64 (semaines 7 et 10). Une fois le traitement à l’étude terminé, les patients font l’objet d'un suivi périodique pendant 10 ans.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer